Genèse de ma pochette presque parfaite

Pochette

Après quelques jours sans couture, je suis de retour derrière ma machine à coudre ! Je ne me suis pas tourné les pouces pour autant…mais parfois, il est bon de prendre un peu de recul,  lorsque vous sentez que vous stagner sur un point précis, que rien n’aboutit comme vous le souhaitez.. Il faut savoir « tromper » son mental, déjouer les pièges qu’il nous tend…

Comme disait Albert Einstein : Le mental vit dans un cercle vicieux. Il créé lui-même les problèmes et essaie ensuite de les résoudre.

Donc me revoilà dans mes fils et mes tissus ! Pour celles et ceux qui me suivent sur Instagram, je vous ai déjà présenté ma toute dernière création et à travers cet article je vais vous donner quelques précisions qui m’ont permis d’aboutir à la création de la pochette Absolutely Faby !!  😉

J’aime flâner dans les boutiques de tissus. Ma maman n’en revient toujours pas.. comment aurait-t-elle pu imaginer sa fille qui n’a jamais cousu un bouton, se mettre du jour au lendemain à la couture, haha ! Je vous avoue que je n’en reviens toujours pas moi-même.. J’ai acheté ce tissu graphique noir et argent chez Toto au rayon ameublement. Je préfère ce type de tissu pour sa bonne tenue surtout pour la confection de sac ou pochette.

Tissu graphique

J’ai repris mon patron maison (j’ai déjà réalisé une première version de cette pochette mais je souhaitais améliorer quelques points techniques) et mon petit galon plissé adoré, déjà utilisé pour une autre création (ici) et c’est parti pour la découpe et l’épinglage !

Le plus difficile lorsque l’on débute, est de trouver ses marques avec les divers techniques mais aussi les bons matériaux pour le résultat souhaité. Vous apprenez alors qu’il faut entoiler votre tissu pour le renforcer et contribuer au bon maintien de votre pièce, en passant par de bons et moins bons conseils collectés sur internet et auprès des spécialistes en boutique. A ce sujet point de secret.. il faut tester plusieurs matériaux thermocollants, tissé, non tissé..etc encore et encore, se tromper et réessayer encore.

La première fois, vous le faites « en live » sur votre pièce entière de tissu.. (et oui, vous vous êtes pris pour la reine de la couture !!), croyez moi, la fois suivante vous faites un essai sur un échantillon seulement…

Le moment où vous êtes sur le point d’abandonner est le moment qui précède le miracle, alors.. Ne jamais abandonner !

Cet article est en train de virer en séance de développement personnel, haha !!

Pour cette pochette, je recherchais du maintien sans effet cartonné tout en gardant de la souplesse.. pas très facile à expliquer, c’est vraiment une question de ressenti personnel.

Après quelques essais concluants, je peux enfin présenter mon beau tissu à mon amie « la machine à coudre » (je vais lui trouver un petit nom… si vous avez une suggestion au passage !) et c’est parti pour l’assemblage des pièces.

Une aiguille cassée plus tard… et oui c’est un peu comme en voiture, vous ne savez pas pourquoi vous avez appuyé sur l’accélérateur alors que vous pensiez FREIN à l’approche d’un obstacle imminent !!!

Je dois vous préciser que ma machine est un modèle de base, la Silvercrest de chez Lidl à un prix défiant toute concurrence. Pour un premier achat, c’est amplement suffisant. Elle a bien évidemment ses limites en terme de puissance. Si elle m’entend parler d’elle en ces termes, elle va devenir rancunière, alors que c’est ma star !! Il m’appartient donc de la connaître et de me satisfaire des performances qu’elle offre. Et je peux vous dire que jusqu’à présent mes souhaits sont exaucés !

Au bout du compte, mon ouvrage a pris forme. A ce moment précis, on saute de joie, on admire et il arrive aussi que l’on s’empare de son allié le découd vite pour  tout recommencer car il ne faut pas croire que l’on obtient toujours un résultat parfait du premier coup mais ça personne ne le sait  😉

Pochette

Pour conclure, la patience, la persévérance et surtout la passion pour ce que vous faites sont vos atouts en couture comme dans tout ce que vous entreprenez et quelle satisfaction au final lorsque vous avez atteint votre objectif !

Pour ma part, je suis arrivée au résultat que je désirais, la « Famille Pochette » va pouvoir s’agrandir…

Et pour vous, quelles sont vos plus belles réussites créatives malgré les difficultés rencontrées ?

2 réflexions sur “Genèse de ma pochette presque parfaite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s